Thérapie

Indications pour la thérapie par la lumière colorée grâce aux métaux

Fer, manganèse, cobalt et nickel, or, argent et cuivre, transformés en couleurs, sont utilisés dans les vitraux servant à la thérapie par la lumière colorée. Marianne Altmaier, dans le livre "Metallfarblichttherapie" caractérise ainsi en quelques mots l'action des métaux:

„Les métaux sont le plus spirituel de la nature extérieure que l'homme puisse rencontrer. Dans leurs particularités lui apparait le reflet de forces qui sont à la base de son essence et de son être intérieur.“

„En tant que biocatalysateurs ils sont des  régulateurs essentiels du métabolisme chez la plante, l'animal et l'homme, et au delà de cela les remèdes les plus profonds pour ce qui, à partir du moi rayonne en tant que chaleur, création de forme, et mouvement dans le corps humain vivant.“

Lorsque nous regardons l'ensemble des 12 verres colorés pour la thérapie, nous apparait la polarité des couleurs rouge et bleu, d'après laquelle tous les verres peuvent être ordonnés. D'un côté il y a les teintes vertes, bleues et lilas-violettes des verres thérapeutiques. Elles sont  produites à partir du fer et de métaux apparentés au fer, et leurs effets sont liés à une respiration plus profonde, au réchauffement du corps, à des processus d'incarnation, d'ancrage et donnent de nouvelles forces pour agir afin de se saisir et d' avancer dans la vie. De l'autre côté il y a les verres à tendances rouges provenant des métaux or, argent, cuivre, dont les effets sont visibles pour ce qui stimule les processus de transformation dans le corps de vie, ainsi que pour les métamorphoses internes concernant la façon de se lier à sa propre destinée individuelle.

Les indications qui suivent ont déjà été de nombreuses fois confirmées:

•*pour une libération de la tête en cas de sinusite chronique et de migraines, en cas de maladies oculaires

•*en cas de tensions musculaires de la colonne vertébrale souvent en association avec des troubles du sommeil

•*pour un allégement des symptômes en cas de maladies respiratoires pour renforcer l'activité respiratoire lors de différentes formes d'infections, aigües ou chroniques, par ex: grippe, laryngite, bronchite, asthme, pneumonie, emphysème pulmonaire, en cas de cancer du poumon: apaisement respiratoire et réduction de la toux

•*pour harmoniser l’activité cardiovasculaire en cas de faiblesses cardiovasculaires, palpitations, troubles cardiaques fonctionnels, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle

•*pour harmoniser le système respiratoire cessation du bégaiement, relaxation de la parole et en cas de problèmes de chant

•*pour renforcer les processus de déconstruction lors de la digestion, stimulation des fonctions de la bille et du pancréas

•*en cas de migraine ou de psoriasis, et de maladies auto-immunes

•*pour réduire le nombre et l'intensité des poussées lors de maladies à récidives chroniques:     colite ulcéreuse, maladie de Crohn, fibromyalgie, maladies rhumatismales

•*en cas de cancer: cancer du sein, cancer du côlon, cancer de l’estomac, du foie, du poumon,  syndrome de fatigue, occlusion, douleurs, anxiété

•*en vue du renforcement des forces vitales
  ->
en cas de chimiothérapie: par ex. neuropathies périphériques, infections respiratoires, fatigue, convalescence difficile
  -> en cas d’épuisement après une longue maladie: par ex. pneumonie suites d'opérations

•*sur le plan physiologique et psycho-spirituel  
  -> lors de troubles dépressifs, d'anxiété, de désorientation,
  -> et en cas d'épuisement émotionenel (syndrome de Burnout)

•*suite à des chocs: abus, violence, blessures de guerre, et autres

•*lors de crises biographiques: troubles nerveux liés à des états d’anxiété et de panique, dépression avec découragement et paralysie, mais aussi en cas d’agression, syndrome d’épuisement, hystérie psychique, choc, syndrome démentiel, stress post-traumatique

•*pour  le soutien et l'harmonisation des processus d'incarnation concernant des enfants et des adolescents dans certaines phases de croissance comme le "passage du Rubicon" à 9 ans , la puberté mais aussi en cas de traumatismes de l'enfance, de lenteur d’apprentissage, d’agitation et peurs (surtout l’anxiété scolaire, les douleurs au ventre, l'agitation et l’anxiété en contexte social)

•*en éducation spécialisée pour réchauffer et vivifier tout l'organisme, pour intensifier la respiration, harmoniser le rythme jour/nuit, pour les crispations spasmodiques chroniques, difficultés d'alimentation, lors de peurs existentielles, par exemple en cas de traumatismes infantiles, de blocages à l'apprentissage, d'hyperactivité (TDAH), en cas d'autisme, d'hystérie, d'épilepsie, et autres